Grossesse d\'Elo

Grossesse d\'Elo

La fièvre et la maladie : nos ennemies jurées

"Alliée naturelle, la fièvre est devenue une ennemie à combattre avec l'avènement de tous les antipyrétiques." voilà d'entrée de jeu les paroles de Céline Arsenault dans son livre Soins à mon enfant. Je trouve tellement qu'elle a raison. Combien de parents ai-je entendu dire qu'ils "bourraient leurs enfants de tempra dès le petit malaise "?


Céline Arsenault explique que la fièvre est une réaction du corps qui combat un virus ou une bactérie, une fièvre sous 41,1 °C n'est pas dangereuse. Elle peut évidemment être inconfortable, mais elle permet au système immunitaire de combattre. Combattre la fièvre c'est en quelque sorte dire au système immunitaire qu'il ne fait pas ou mal son boulot. Il y a des choses à faire (alimentation, repos, hydratation...) pour aider nos enfants à passer à travers ces petites maladies, sans prise de médicament. Cela leur permettra de renforcer leur système immunitaire et d'en ressortir plus fort.


Moi, j'ai toujours vu les choses un peu de cette façon, même approche avec les vaccins. J'ai été tellement étonnée de voir qu'on avait introduit le vaccin de la varicelle avec les autres vaccins recommandés!!! Et bien figurez-vous que je me fais sans arrêt reprocher ma façon de voir les choses. Pcq nous vivons dans un monde ultra-médicalisé et interventionniste et que les gens ont peur, peur de quoi ? de tout en fait ! Et bien on a du mal à accepter la maladie et que le corps possède aussi certaines défenses naturelles qu'il est bon de mettre à l'oeuvre.

A la garderie de mon fils, c'est tempra assuré à la moindre chaleur. Les grands-parents sont alarmés dès qu'ils savent qu'il est malade (ce qui arrive très peu souvent, comparativement à d'autres enfants)... Pourquoi ne voit-on pas que la médecine opère elle aussi selon des écoles de pensée, et celle qui domine aujourd'hui préconise une intervention rapide, la prise d'antibio et la peur de la maladie. Il est vrai que j'ai rencontré quelques médecins qui osaient vous laisser repartir sans ordonnance en disant : "c'est une bonne grippe ou une bronchiolite, cela devrait passer avec bcp de repos, de l'eau, une alimentation appropriée..." Mais avouez que c'est rare !?!

Pire, je trouve ça scandaleux cette proximité du pharmaceutique et de la médecine. Saviez-vous que les médecins sont examinés et fichés, les grandes compagnies paient les pharmacies pour obtenir des statistiques afin de savoir si les médecins prescrivent assez de médicaments et s'ils prescrivent les bons (donc ceux de leur compagnie !!!).

Bref, je ne dis pas que parfois la médecine ne nous donne pas un énorme coup de main, bien au contraire. Mais j'en ai marre qu'à chaque petit rhume ou poussée de fièvre on réagisse toujours comme si on ne pouvait s'en passer. Et que l'on me juge et me reproche de tenter d'aider mon fils à faire confiance à son système immunitaire. icon1.gif

Lecture suggérée : Soins à mon enfant. Céline Arsenault. LA vie naturellement. Editions Le Dauphin Blanc.



08/07/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour